Par Jean Pierre K

La plateforme Cap pour le Changement (CAP) se dédouane au sujet du blocage dans la formation du gouvernement. Alors que le premier ministre a demandé mercredi à la coalition FCC – CACH de retoucher leurs listes des candidats ministrables, les alliés du président Tshisekedi se disent non concernés par ce renvoi. Selon Jolino Makelele, porte-parole de l’UNC, le parti de Vital Kamerhe, le problème ne se poserait pas au Cach.

« Nos listes ont été faites en harmonie avec les alliés et nous avons tenu compte des critères fixés par le premier ministre », a-t-il affirmé. Au sujet des figures « caciques » qui poseraient problème, le porte-parole de l’UNC a indiqué que le premier gouvernement de Félix Tshisekedi doit véritablement marqué la rupture avec le passé.

>>>À lire aussi:  Gouvernement: faute de parité, Tshisekedi « rejette » la première mouture de Sylvestre Ilunga

Pour rappel, la publication du gouvernement a été décalée. Selon nos informations, le premier ministre qui travaille sur la première mouture de son équipe gouvernementale a renvoyé les listes proposées par l’alliance FCC –CACH pour non-conformité aux règles fixées. Les deux alliés n’auraient pas tenu compte de la parité et du renouvellement de la classe politique. Une autre source a Confié à CAS-INFO que l’ordre serait bien venu de Félix Tshisekedi. Les listes révisées devraient être introduites ce jeudi, assure un proche de Sylvestre Ilunga Ilunkamba.