Par Siméon Isako

À l’issue de la deuxieme table ronde sur l’opérationnalisation de la gratuité de l’enseignement de base en RDC, les participants ont appelé le gouvernement à obliger les écoles à rembourser dans un bref délai les frais de scolarité payés comme acomptes. Ils ont également plaidé pour le remboursement d’ autres frais connexes perçus auprès des parents d’élèves dans les établissements publics.

Outre cette recommandation, les participants ont aussi exigé la création d’une « taxe de solidarité » pour augmenter le financement interne de l’éducation et diminuer la pression sur les ménages.

La refonte totale du Fonds de promotion de l’Education nationale ,FPEN pour l’aspect des financements innovants, durables, soutenables et écologiques du point de vue du droit à l’éducation figure aussi parmi les recommandations.