Par Siméon ISAKO

Le candidat malheureux a, au cours de son meeting de ce dimanche 4 août 2019 au Camp Luka, affirmé que ceux qui dirigent actuellement le pays n’ont pas reçu mandat du peuple.

Le coordonnateur de la dynamique de l’opposition, a désapprouvé la corruption qui selon lui, gangrène les institutions du pays.

Selon Martin Fayui, « Étienne Tshisekedi avait dit le peuple d’abord mais aujourd’hui c’est devenu l’argent d’abord. La corruption continue de battre son plein dans le pays. Quand tu prends la personne qui a fait entrer la corruption au pays tu négocies avec lui, est-ce que tu vas combattre la corruption? », a-t-il interrogé l’assistance .

Fayulu appelle les congolaises et congolais à respecter les lois du pays et à éradiquer la peur dans la lutte pour arracher la véritable démocratie et pistonner les valeurs.