Pierre Lumbi et Félix Tshisekedi lors d’une manifestation de l’opposition en 2018 à Kinshasa