Par Jean Pierre K

Il n’ y aura pas un nouveau report. Les leaders « restants » de la coalition Lamuka se retrouveront bel et bien ce lundi dans la ville de Lubumbashi pour la réunion du présidium, convoquée par Moïse Katumbi.

Jusqu’à preuve du contraire, le programme du 29 juillet est maintenu, selon Chérubin Okende, porte-parole du coordonnateur sortant Moïse Katumbi.

Toujours selon lui, la cellule politique nommée il y a peu travaille déjà sur des dossiers importants à présenter aux leaders.

La rencontre de Lubumbashi sera la première à se tenir au pays pour la plateforme fondée en novembre 2018 à Genève. Trois mois après le premier présidium tenu à Bruxelles, Lamuka n’ affichera pas complet à Lubumbashi. Deux membres ont renoncé à la lutte, il s’agit de Freddy Matungulu et Antipas Mbusa Nyamwisi.
L’un a été nommé par Félix Tshisekedi à la banque africaine de développement et l’autre a définitivement annoncé son départ de la plateforme pour soutenir le nouveau pouvoir à éradiquer l’épidémie à virus Ebola et l’insécurité qui sévissent à Beni, sa région natale.

Notez que selon le calendrier de la coordination trimestrielle tournante, Moïse Katumbi devrait passer le bâton de commandement à l’universitaire Matungulu.
Après le départ de ce dernier, ce sera peut-être Adolphe Muzito qui prendra les rênes de la plus importante coalition d’opposition congolaise.