Par Jean Pierre K

Investi candidat président du sénat et porté par la coalition majoritaire au sein de la chambre haute du parlement congolais, Alexis Thambwe Mwamba est bien assuré de l’emporter face au désormais ex-sociétaire du FCC, l’ancien ministre du plan Modeste Bahati Lukwebo.
Dans sa première interview à la presse samedi, M.Thambwe dont on dit avoir été imposé par l’ancien président Joseph Kabila a salué le consensus qui s’est dégagé autour de sa personne en taclant  Bahati, le dissident.

« Au niveau de notre famille politique, nous sommes cohérents. Nous avons toujours dit que nous pouvons discuter librement dans notre famille politique mais une fois que l’autorité morale a tranché nous devons nous incliner », dit -il.

Sa désignation pour être à la tête de la deuxième institution du pays avait suscité fantasme, polémiques et défections. Mais l’ ancien ministre de justice se veut serein et confiant.

« Je suis le candidat. Je porte le ticket du FCC et je vais faire gagner ce ticket » a réaffirmé ATM lors d’une rencontre de présentation des candidats organisée par le FCC dans un complexe hôtelier de Kinshasa.

A cette occasion, le coordonnateur de la plateforme pro Kabila a également dévoilé les noms des autres candidats FCC au sein du bureau du sénat. Il faut noter le retour aux affaires de l’universitaire Evariste Boshab, sanctionné par les USA en 2016 notamment pour entrave au processus électoral.