Par CAS-INFO

C’est désarmais officiel. Le Front commun pour le Congo, plateforme politique de Joseph Kabila et Cap vers le Changement, qui a soutenu la candidature du Chef de l’État Félix Tshisekedi, sont devenus la coalition au pouvoir en Republique démocratique du Congo. Les deux formations ont formalisé leur partenariat par un accord de coalition signé tard dans la nuit de lundi à l’hôtel du fleuve de Kinshasa. Elles annoncent par ailleurs la publication imminente d’un nouveau gouvernement composé de 65 membres.

48 ministres et 17 vice-ministres. Telle sera donc la composition de ce tant attendu gouvernement. Jean-Marc Kabund pour CACH et Néhémie Mwilanya, pour le FCC, accompagnés de leurs équipes respectives, l’ont annoncé en pleine nuit avant de signer un accord de coalition. Les deux alliés se sont ainsi mis d’accord sur « les principes devant guider le Premier ministre à former son gouvernement sous peu avant de le soumettre à la sanction du Chef de l’État », a déclaré M. Mwilanya.

« Tenant à prévenir les crises politiques qui en cas de cohabitation pourraient dans notre démocratie jeune démocratie bloquer le fonctionnement des institutions nationales et provinciales réduisant à néant les chances de rencontrer les aspirations légitimes des peuples […], le FCC et CACH proclament l’effectivité de la coalition pour gouverner ensemble », a pour sa part expliqué Jean Marc Kabund. Justifiant le choix d’une coalition plutôt qu’une cohabitation.

Les deux formations vont dans les prochains jours défendre un programme commun. Alors qu’un comité de suivi sera chargé de suivre l’application de l’accord qui lient désormais les deux camps.