Par Jean Pierre K

La première réunion du présidium de la coalition Lamuka se tiendra le 20 juillet courant à Lubumbashi (Haut – Katanga). C’est Moïse Katumbi, coordonnateur en exercice de la plateforme qui a adressé une invitation à ses pairs.

« Conformément aux dispositions pertinentes de la convention portant création de la plateforme politique LAMUKA du 27 avril 2019, particulièrement en son article 10 qui appelle à la tenue d’une réunion mensuelle du Présidium, j’ai l’honneur de vous inviter à la réunion qui se tiendra à Lubumbashi le 20 juillet prochain », indique Moïse Katumbi dans une correspondance dont copie est parvenue à CAS-INFO.

Cette première réunion après la mutation de Lamuka en plateforme politique aura pour tâche d’  » évaluer la situation politique » du pays, élaborer un nouveau « calendrier d’activités » et réfléchir aussi sur des « perspectives d’avenirs ».

La charte de la coalition exige que cette réunion soit mensuelle. La première aurait dû se tenir le 20 mai. En coulisses, plusieurs voix s’élevaient déjà pour fustiger la violation de la convention entérinée à Bruxelles en avril dernier.

Désigné pour une durée de trois mois à la tête de la coordination tournante de Lamuka, le mandat de M.Katumbi s’achève ce 20 juillet. La rencontre de Lubumbashi qui se tiendra sur fond de tensions et méfiance entre Katumbistes et Fayulistes ne connaîtra pas la participation du désormais ex – membre du présidium, Antipas Mbusa Nyamwisi. Le leader du RCD-KML a tourné la page de l’opposition pour rallier Félix Tshisekedi.