Par Jean Pierre K

Ils n’ont pas pu échapper à la rage des habitants, qui en ont marre de l’insécurité grandissante dans leur municipalité.

Quatre jeunes, présentés comme bandits ont été maîtrisés, battus puis brûlés vifs à Mongafula, une des communes de la ville de Kinshasa.

Les faits se sont passés vers Matadi Kibala, dans la nuit de dimanche à ce lundi.

Selon les témoins, ces jeunes tués faisaient partie d’un groupe de huit présumés bandits arrêtés la même nuit par un groupe local d’autodéfense.

 » Ce sont des jeunes gens qui jetaient des tracts avertissant qu’ils vont frapper. La population en a marre. Elle dit que si elle les amène à la justice, on va les relâcher« , a indiqué sur la radio Top, le bourgmestre adjoint de cette zone.

Depuis quelques jours, Monga Nfula fait face à une insécurité criante. Le mois passé, un colonel d’armée à la retraite et un douanier ont été froidement abattus.