Par Badibanga Poivre D’Arvor

Une icône du monde médical se mobilise contre le virus Ebola. Il s’agit du Docteur Denis Mukwege. Dans une déclaration à la presse mercredi à Bukavu, le prix Nobel de la paix a invité les uns et les autres à être unis dans la lutte contre l’épidémie qui se trouve déjà être à la porte du Sud-Kivu, a-t-il averti. Le célèbre gynécologue a par ailleurs encouragé les Sud-kivusiens à ne pas ignorer l’existence d’une maladie qui fait des ravages.

«Je vous rassure qu’Ebola n’est pas une fiction, mais une maladie réelle qui mérite notre attention et nous exige un combat très engagé. Refuser de considérer que cela est un danger, c’est ouvrir la porte pour nous décimer dans l’isolation. Nous dévons éviter de nous enfermer sur nous-mêmes en mettant de côté des mesures préventives qui nous sont offertes», a déclaré le médecin directeur de l’hôpital général de Panzi.

Pour Denis Mukwege, il est impérieux que tous les habitants du Sud-Kivu s’approprient la campagne de sensibilisation dans le cadre de la riposte contre Ebola.

«Cette appropriation nous oblige à ne pas rejeter aveuglement les médicaments, le vaccin ou tout autre mécanisme susceptible de faire face à cette épidémie. C’est à cette condition que nous la vaincrons», a exhorté le médecin.

Le prix Nobel de la paix s’exprimait à l’occasion de la journée de sensibilisation sur le virus Ebola organisée à l’intention des pasteurs par l’église du Christ au Congo, ECC, de Bukavu. Les responsables d’églises ont à leur tour reconnus à l’unanimité que cette maladie affecte dangereusement les communautés au Nord-Kivu et en Ituri. Ils craignent qu’elle atteigne le Sud-Kivu si des mesures de prévention ne sont pas respectées à la lettre.

Au stade actuel, autorités politiques, acteurs de la société civile et prestataires des soins se mobilisent pour conscientiser les habitants sur des mesures préventives.