Par Badibanga Poivre D’Arvor

A Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, la Ligue des jeunes du Mouvement social (MS), membre de Lamuka, a manifesté, ce lundi 17 juin, pour dénoncer l’invalidation du député Jean Claude Kibala par la Cour constitutionnelle. Une manifestation qui a rassemblé plus d’une centaine de militants du parti de Pierre Lumbi.

Les manifestants appellent le président de la République, Félix Tshisekedi, à réagir face aux arrêts de la Cour constitutionnelle dans le cadre du contentieux électoral.

« Nous vous adressons notre indignation à la suite des arrêts rendus de manière cavalière et arbitraire par l’une des institutions qui devrait prêcher par le modèle et qui serait le thermomètre de la démocratie, laquelle nous qualifions à tort Cour constitutionnelle. Cette Cour ne cesse de ternir l’image de la RDC aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Notre mutisme, quant à ce, nous rend tous complices, indignes et non civilisés « , lit-on dans le mémorandum des manifestants

Le gouverneur Théo Ngwabidje a calmé la situation en appelant les manifestants au calme.

« Nous sommes dans une séparation des pouvoirs. Quitte à la justice de faire son travail. Vous avez dénoncé ce qui ne marche pas, selon vous. En attendant rentrez dans le calme », a réagi le gouverneur aux revendications des militants du MS.

C’est la troisième marche organisée au Sud-Kivu par le Mouvement social pour dénoncer l’invalidation de Jean Claude Kibala. Les deux premières manifestations avaient eu lieu à Mwenga.