Par CAS-INFO

Des statistiques qui font froid dans le dos. Au moins un million de congolais se sont réfugiés dans des pays voisins. Selon le Haut-Commissariat des nations –unies aux réfugiés (HCR),  qui dévoile ces chiffres à l’occasion de la célébration ce 20 juin de la journée mondiale des réfugiés, ces congolais ont fui leur pays notamment pour des raisons d’instabilité sécuritaire.

« Nous estimons à 850 000 le nombre de réfugiés congolais vivant dans des pays d’accueil dans la région. Nous constatons par exemple des mouvements continus depuis la Province du Nord-Kivu vers l’Ouganda », avait indiqué la semaine dernière, Fafa Olivier Attidzah, représentant pays du HCR.

L’agence onusienne enregistre  également une présence accrue des congolais en Angola, en Ouganda et au Congo Brazzaville.  Dans son dernier rapport, l’équipe du HCR note avec satisfaction, une pressante volonté des réfugiés congolais, particulièrement ceux basés en République du Congo,  de revenir dans leur pays. Une situation que certains analystes attribuent au changement intervenu à la tête de la RDC.

Pour matérialiser leurs vœux, l’organisme onusien dit avoir entamé les travaux de la commission tripartite entre la RDC et la République du Congo, la finalité étant de permettre le rapatriement volontaire, digne et sécurisé de ces réfugiés.

« Nous encourageons les autorités à faire de leur mieux pour améliorer les conditions dans leurs zones d’origine en RDC, afin qu’elles soient propices à un retour sûr et durable », avait plaidé le responsable pays du HCR. S’exprimant d’ailleurs sur la question, le président Tshisekedi avait exprimé sa volonté d’avancer vers des solutions qui répondent au  respect des normes internationales. Toujours selon le HCR, près d’un demi million de réfugiés vivent aussi en RDC.