Par CAS-INFO

La coalition Lamuka appelle à manifester ce jeudi pour protester contre les arrêts de la Cour constitutionnelle invalidant une vingtaine d’élus de l’opposition. L’option a été levée mercredi et annoncée à la presse par l’ancien candidat à la présidentielle Martin Fayulu. Une décision qui engage cependant toute la plateforme, assure le Porte-parole de Moïse Katumbi, l’actuel président en exercice du plus grand mouvement de l’opposition en RDC.

« Cette décision n’engage pas seulement Martin Fayulu mais tout Lamuka », a confié à CAS-INFO, Cherubin Okende, lui-même victime des décisions de la Haute Cour.

« Martin Fayulu est un membre important du présidium et vu qu’il est présent à Kinshasa, c’est pourquoi les autres leaders ont souhaité que ce soit lui qui l’annonce. Tous les leaders étaient représentés à la conférence de presse », a-t-il précisé.

« Nous serons demain dans la rue pour dénoncer les décisions iniques de la Cour constitutionnelle ».

En l’espace de quelques jours l’opposition qui était déjà très minoritaire à l’assemblée nationale, a perdu 23 sièges. Tous réattribués au Front commun pour le Congo, la coalition ultra majoritaire de l’ex président de la république Joseph Kabila. Une situation contre laquelle Lamuka entend bien se mobiliser.