Par CAS-INFO

Le conflit social à Digital Congo va-t-il se jouer à l’inspection générale du travail ? Saisie par nos confrères, la division provinciale de l’inspection du travail de la ville de Kinshasa a invité vendredi l’Administrateur Gérant de la chaine télévision le 5 mars prochain. Objectif, entamer la procédure de conciliation avec le personnel.

Il s’agit d’un soulagement pour les journalistes et des dizaines d’autres agents de ce média qui réclament le payement d’arriérés de salaires et les meilleurs conditions de travail. Il faut dire que la facture est salée et la situation invivable pour les travailleurs et leurs familles.

En effet, L’employeur leur doit jusqu’à 14 mois d’arriérés. Le chiffre semble élevé mais pourrait être bien dérisoire si on considère l’identité du propriétaire de la chaine. Appartenant à la sœur jumelle de l’ancien président Joseph Kabila, Digital Congo a été en première ligne pour les campagnes présidentielles. Sans visiblement toucher la sensibilité des dirigeants sur les conditions sociales des travailleurs.