Par P. Ndongo

Plusieurs organisations de défense de droits de l’homme et mouvements citoyens dont ACAJ mais aussi Filimbi ont affirmé jeudi se réjouir de l’alternance qui se dessine au sommet de l’État une semaine après la publication des résultats de l’élection présidentielle.

Pas question pour autant pour ces associations d’entrer dans la polémique. Elles appellent Félix Tshisekedi et Martin Fayulu au dialogue. Il s’agit, peut-on lire dans leur déclaration, d’un ‘’dialogue sincère pour le bien du Congo pour lequel Martin Fayulu et Félix Tshisekedi disent agir ».

Les différents mouvements exhortent les deux candidats à transcender les considérations individuelles et partisanes de leurs partis politiques.

« Nous ne sommes pas contre ceux qui réclament la vérité des urnes et ceux qui disent laissons les choses passer car nous avons obtenus l’alternance peu importe la forme », a précisé Carbonne Beni, membre de la Lucha.