Par P. Ndongo 

Sur RFI, ce mardi, Pierre Jacquemot, ancien ambassadeur de la France en RDC est revenu sur la confirmation de Félix Tshisekedi comme Président du Congo-Kinshasa.

Selon lui, le nouveau Chef d’État congolais, pendant son mandat, aura une marge de manœuvre très réduite.

« Son élection restera entachée par les soupçons de fraude. Les données qui ont fuité de la CENI et de la CENCO sont quand même assez frappantes. Il s’est mis à dos des pays voisins comme l’Angola et le Rwanda et d’autres membres de l’Union africaine. Et puis enfin, le clan Kabila va lui imposer un premier ministre parce que l’Assemblée nationale est constituée des pro-kabila. Donc il aura une marge de manoeuvre particulièrement étroite », a-t-il dit.

D’après Pierre Jacquemot, le Président sortant Joseph Kabila aura toujours une main mise sur le secteur minier, la sécurité et l’appareil judiciaire.

Félix Tshisekedi a été confirmé Président de la République samedi dernier par la cour constitutionnelle et devrait prêter serment jeudi sauf changement de programme.