Par CAS-INFO

À quelques heures de la publication des résultats, les missions d’observations électorale en RDC appellent les acteurs politiques à privilégier la paix. Dans un communiqué conjoint, la CENCO, l’ECC et la Symocel ont invité tous à faire preuve de sagesse et de fair-play.

Après avoir noté le temps d’attente des résultats qui se prolonge alors que les 3 principaux candidats revendiquent chacun la victoire, les 3 missions d’observations interpellées par ce tableau qui risque de déboucher sur une situation qui ramènerait la République Démocratique du Congo en arrière, ont adressé les messages suivants :

A la CENI, sur qui sont fixés les yeux de tous les congolais en ce moment, nous rappelons son devoir de ne publier que les résultats issus des urnes. Et ce, dans le respect de la loi électorale (art.70,2) et ses mesures d’application (art.82) qui exigent entre autre la publication des PV de compilation au niveau des Centres Locaux de Compilation des résultats (CLCR). C’est à cette condition que le Peuple congolais qui est déjà en possession des PV des résultats affichés devant les bureaux de vote et de dépouillement, fera confiance à la CENI et acceptera les résultats quoique provisoires. La Nation attend la fête à la publication du nom du président élu et non la désolation, encore moins les violences.

Aux candidats à la présidence de la République, nous en appelons au sens de l’humilité et, encore une fois, au fair-play électoral pour les perdants. Nous les invitons à ne pas inciter à la violence et à recourir aux voies de droit pour toute contestation éventuelle des résultats provisoires publiés par la CENI.

Au Peuple congolais nous demandons de demeurer vigilants, pacifiques et de ne pas verser dans la violence, concluent les 3 organisations.