Par CAS-INFO

Martin Fayulu lance une action judiciaire contre le gouvernement. Le candidat de Lamuka, malmené par les violences policières lors de son passage dans le Katanga, vient de porter plainte contre vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Henri Mova, rapporte RFI.

D’après ces informations, les avocats de l’opposant congolais ont déposé une plainte devant la Cour de cassation et l’auditorat général militaire pour coups et blessures prémédités, terrorisme et tentative d’assassinat. Il reproche également à Mova Sakani d’entraver sa campagne électorale.

Une allusion claire aux événements survenus dans l’ex province du Katanga et au Maniema. Les violences ont en effet émaillé la campagne du candidat de Lamuka à la présidentielle à Kindu et Lubumbashi où ses meetings ont été perturbés. Pour Fayulu, le pouvoir de Kinshsas cherche à l’empêcher de battre campagne, « à cause des foules qu’il draine partout où il passe », selon le candidat.