Par Espérant Keke

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a mené un plaidoyer auprès du Président de la Zambie et Chairman de la Troika de la SADC sur la politique, la sécurité et  la défense, Edgar Lungu.

Dans un communiqué parvenu à CAS-INFO, les prélats catholiques se disent préoccupés de l’état actuel du processus électoral, « en tant que parrains de l’accord de la Saint Sylvestre ».

Ils recommandent à Edgar Lungu de peser « de tout son poids pour convaincre le Gouvernement congolais à parachever la mise en œuvre des mesures de décrispation politique selon l’accord de la Saint Sylvestre et à impliquer les parties prenantes au processus électoral à trouver un consensus sur la machine à voter/ou à recourir aux bulletins de vote papier, le cas échéant, comme prévu dans les lignes 38, 39 et 40 du calendrier électoral ».

Par ailleurs, les membres de la CENCO se disent inquiets de l’existence de 6 millions d’électeurs enregistrés sans empreintes digitales, de la détermination de la CENI à utiliser la machine à voter, de l’exclusion de certains candidats du processus électoral et de la « faible » mise en œuvre des mesures de décrispation politique.