Par CAS-INFO

Sur demande du député élu de Goma, Paul Mohindo Nzangi, l’Assemblée Nationale a inscrit, ce lundi, l’insécurité grandissante dans le territoire de Beni parmi les matières à traiter pendant cette session ordinaire de septembre.

Pour ce député, les responsables de la sécurité intérieure doivent être auditionnés en vue d’évaluer les stratégies mises en application par les FARDC pour éradiquer les mouvements rebelles dans la région.

« Les tueries continuent à Beni. Qui ne fait pas bien son travail ? J’ai demandé l’audition spéciale du Ministère de la défense parce que c’est lui qui gère les FARDC. A cette audition, j’ai adjoint le Ministre de l’intérieur. C’est lui qui a en charge la sécurité intérieure », a déclaré Mohindo Nzangi, à l’issue de la plénière du lundi.

Par ailleurs, il a également souhaité que le Ministre des affaires étrangères, She Okitundu soit entendu à l’Assemblée Nationale sur le type de contrat  que le pays entretien avec la Monusco.

La dernière attaque des ADF à Beni a fait 19 morts et 6 blessés, selon les FARDC.