Par P. Ndongo

Après l’exclusion définitive de Jean Pierre Bemba et Adolphe Muzito de la présidentielle par la Cour Constitutionnelle, le Président de Congo na Biso, Freddy Matungulu Mbuyamu plaide pour une prise de position commune à l’opposition, quant à la suite du processus électoral.

Dans une déclaration parvenue à CAS-INFO, ce mardi, le candidat du SYECO à la présidentielle du 23 décembre prochain déclare que « l’union demeure la seule clé du succès de notre quête pour l’indispensable alternance voulue par nos populations ».

Pour Freddy Matungulu, la mise à l’écart de Katumbi éloigne un peu plus la nécessaire inclusivité du processus électoral.

« Bien plus, les invalidations écornent davantage un processus électoral déjà fortement handicapé par des financements insuffisants, l’obstination de la CENI à la machine à voter rejetée par nos populations, un fichier électoral pipé, et une capacité logistique de déploiement du matériel électoral incertain », a-t-il ajouté.

Rappelons que la Cour Constitutionnelle a exclu définitivement les candidats Jean Pierre Bemba et Adolphe Muzito de la présidentielle respectivement pour subornation des témoins et pour conflit d’intérêt avec son ancien parti Palu.