Par P. Ndongo

Jean Pierre Bemba a été définitivement exclu de la présidentielle du 23 décembre prochain par la Cour Constitutionnelle, ce lundi, pour subornation des témoins. Cet arrêt de la plus grande instance du pays a indigné le Mouvement de Libération du Congo.

D’après sa Secrétaire Générale, Eve Bazaïba, qui se dit pas surprise de la décision de la Haute Cour, le Sénateur Bemba est condamné par la Republique Démocratique du Congo sur base politique.

« Jean Pierre Bemba vient d’être condamné par la RDC pas sur base de la loi, mais sur base politique », a-t-elle dit au cours d’entretien accordé à la RFI.

Par ailleurs, Eve Bazaïba accuse le pouvoir de Kinshasa d’instrumentaliser la CENI et la Cour Constitutionnelle. Elle appelle également l’opposition à l’unité.

« Avec ce que nous voyons, l’instrumentalisation de la CENI et l’instrumentalisation de la Cour Constitutionnelle, si nous n’avons pas une stratégie commune, c’est ne pas possible pour sauver le Congo. Nous sommes en face des personnes qui ne respectent pas les règles », a-t-elle ajouté.

Pour réagir à cette décision de la Cour, le Mouvement de Libération du Congo se réunit d’urgence, ce même mardi afin de fixer l’opinion tant nationale qu’internationale sur sa position.