Par P. Ndongo

Le Président du parti politique Congo na Biso, Freddy Matungulu n’est pas resté indifférent face à la dernière attaque des rebelles ougandais des ADF, dans la ville de Beni, qui a fait 18 morts, selon le Porte-parole des FARDC dans la région, Marc Hazukay.

Dans une déclaration parvenue à CAS-INFO, ce dimanche, le candidat président de la République qui se dit consterné par cet événement triste, a présenté ses condoléances aux familles éprouvées du Nord-Kivu.

Pour Freddy Matungulu, face à l’incapacité du pouvoir d’agir, il y a urgence d’opérer les changements à la tête du pays.

« Face à l’incapacité manifeste du pouvoir en place de sortir notre pays du bourbier socio-économique dans lequel il l’a placé et continue de l’enfoncer, ce macabre événement rappelle l’urgence des changements au sommet de l’Etat que nous appelons tous nos vœux », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, il exhorte la population de Beni, et de partout ailleurs dans le pays à s’approprier le processus électoral en cours et à s’impliquer « à fond » dans les efforts visant son assainissement.