Par CAS-INFO

L’opposition a toutes les chances de remporter la présidentielle du 23 décembre 2018. C’est en tout cas ce que croit le Président du Senat. À conditions, selon lui, que les leaders de l’opposition se mettent d’accord sur un candidat unique.

« Si l’opposition veut sortir gagnante, ils doivent se mettre tous ensemble. S’ils ne le font pas, je doute qu’ils gagnent. », a déclaré Léon Kengo Wa Dondo mardi sur RFI.

Le président du Senat reconnait que les négociations pour le choix d’un candidat commun sont difficiles parce que chacun veut être candidat. « Mais si tout le monde se met ensemble, je suis sûr qu’il y aura cette fois une alternance », a-t-il espéré.

Cette sortie du patron de la chambre haute du Parlement étonne. Parce qu’il a signé la charte du FCC, la plateforme électorale de Joseph Kabila. D’autant que l’ancien Premier ministre exclut même d’apporter son soutien au candidat du FCC. « Cette charte ne veut pas dire qu’on doit soutenir obligatoirement Shadary », a-t-il martelé ajoutant, d’un ton assumé, « Je suis libre ». Ambiance.