Par P. Ndongo

A un jour de la clôture de dépôt des candidatures pour la Présidentielle et les législatives nationales, Moïse Katumbi, qui a tenté en vain de rentrer au pays pendant le weekend dernier est toujours bloqué à l’étranger. Une situation contre laquelle, les jeunes militants d’Ensemble s’insurgent.

Dans une déclaration  lue par Jacky Ndala, Secrétaire Général Adjoint de la Ligue de jeunes, ce lundi 6 août, ces militants promettent d’aller déposer la candidature de Katumbi à la présidentielle.

« Nous allons déposer sa candidature à la magistrature suprême et appelons ainsi la CENI à rester indépendante dans le traitement de dossier de notre candidat », ont-ils indiqué.

Ils se disent, également indignés du « traitement » affligé à leur leader, qui constitue, selon eux une provocation.

« La jeunesse appelle les autorités congolaises à cesser toute provocation contre un peuple affamé, meurtrie, chômeur et classé dans les oubliettes de la gestion d’un régime finissant. Nous n’allons céder à cette provocation qui, du reste traduit la volonté délibérée du pouvoir de Joseph Kabila à organiser les élections à sa manière, en choisissant les candidats susceptibles de compétir aux élections contre lui-même et entrain d’établir les règles du jeu en violation de l’Accord de la Saint Sylvestre », a dit la Jeunesse d’Ensemble.

En ce qui concerne, l’éligibilité du Président Kabila évoquée par certains cadres de la Majorité, la jeunesse d’Ensemble met en garde toute personne qui tentera de déposer la candidature de l’autorité morale du FCC.

« La Jeunesse lance une mise en garde sévère à toute personne ou groupe d’individus qui vont tenter par aventure irréfléchie de déposer la candidat de Monsieur Kabila pour un troisième mandat. La jeunesse d’Ensemble ne laissera pas cette nième forfaiture », ont conclu ces jeunes.