Par CAS-INFO

C’est une tribune qui a tout pour toucher la sensibilité des États-Unis face à la crise politique en RDC. Dans un texte commun publié dans Le Washington Post, la femme d’affaires et épouse du Sénateur John McCain, Cindy McCain, et l’ancien envoyé spécial des États-Unis, Tom Perriello, appellent les États-Unis à mettre plus de pression sur les autorités congolaises afin que le pays obtienne des élections crédibles.

Dans un tweet, l’ancien Secrétaire d’État américain John Kerry a apporté son soutien en appelant à lire le cri de cœur de ses deux compatriotes. « Beaucoup de problèmes à la maison et dans le monde ne reçoivent pas l’attention qu’ils méritent : la RDC en est un. Les Congolais mettent leur vie en danger pour des élections libres, justes, rapides et crédibles », a écrit l’ex chef de la diplomatie américaine relayant le message contenu dans la tribune.

À quelques mois des élections la Communauté internationale craint que le processus électoral qui souffre de plusieurs facteurs, le sort du chef de l’État, la volonté de la CENI d’utiliser la machine à voter ou encore de l’absence de mise en œuvre des mesures de décrispation politique ne puisse pas aboutir à des bonnes élections. Si cela devait être le cas, « les États-Unis devraient apporter leur soutien aux appels croissant dans le pays pour une transition sans Kabila », plaident Cindy McCain et Tom Perriello.