Par Hervé Mukulu

Le gouvernement maintient la rentrée scolaire au 03 septembre prochain dans les zones sous épidémie de la maladie à virus Ebola comme  dans toutes les autres régions de la RD Congo.

Cette annonce a été faite, ce mardi par la Chargée de presse de l’équipe en charge de la riposte du Ministère de la santé, Jessica Ilunga.

Elle souligne également que les directeurs  et professeurs d’école dans ces zones recevront des formations sur la maladie à virus Ebola, les moyens de prévention et les mesures à prendre face à des signes suspects. Des thermomètres-lasers seront utilisés à l’entrée et à la sortie de l’école. Des lave-mains seront disposées à l’entrée de 250 écoles recensées dans la zone sous épidémie.

Quant à l’inquiétude de parents sur les risques de contagion à grand échèle, Jessica Ilunga a tenu à éclairer les lanternes.

«  Des enfants qui ne sont pas à l’école sont des enfants qui de toute façon jouent dans la rue avec les autres enfants. Laisser les enfants dans la communauté sans supervision, sans certitude que les parents partagent la bonne information sur les méthodes de prévention est encore plus dangereux. Au moins à l’école, nous sommes surs qu’ils apprendront à se laver les mains et à respecter les mesures de précaution. Ils pourrontmême devenir un vecteur pour transmettre la bonne information aux parents. Si un enfant à des symptômes suspects, les responsables d’école contacteront les services sanitaires. C’est la procédure standard que même les parents devront respecter », a-t-elle expliqué.

Pour les forces vives, le moyen le plus rassurant est la vaccination des élèves et du personnel enseignant. Mais le cout élevé du vaccin reste le frein à cette volonté, selon l’équipe de la riposte.

Signalons que ce mardi 28 août, le CTE n’a enregistré aucun cas de décès et à atteint une vingtaine des patients guéris.