Par CAS-INFO

La plateforme électorale de Moïse Katumbi se lance. Ensemble a indiqué qu’il allait déposer les noms de ses candidats à la députation provinciale mardi. Annonce faite dans un communiqué sanctionnant la fin de sa réunion à Bruxelles entre l’ancien gouverneur du Katanga et ses lieutenants.

« La décision de déposer les listes des candidats à la députation provinciale procède de la bonne foi d’Ensemble Pour le Changement et de son engagement inébranlable en faveur de l’instauration du régime démocratique en République Démocratique du Congo », peut-on lire dans ce texte. Par cet acte, Moïse Katumbi entend démontrer qu’il prouve sa détermination à poursuivre sa lutte pour la tenue d’élections dans les délais prévus.

Ensemble réaffirme par ailleurs son soutien à la position de l’ensemble de l’opposition contre la machine à voter. Il est aussi favorable à la publication immédiate des listes des électeurs.

Reste qu’en faisant le choix de déposer ses listes, le groupe de Katumbi prend ses partenaires à contre-pied. Alors que certains, à l’instar de l’UDPS, son principal allié, hésitent encore à le faire. Félix Tshisekedi estimait, récemment, en effet, que déposer les listes « équivaudrait à soutenir les irrégularités reprochées à la CENI ». Une première contradiction entre les deux poids lourds de l’opposition ?