Par Joe Kazumba/stagiaire

Plus de 700 réfugiés congolais en Angola ont été reconduits par les autorités angolaises à la frontière, le 26 et 27 février. C’est au poste frontalier de Kamako dans le Kasaï, qu’ils ont été accueillis par les personnels du Programme national de l’hygiène aux frontières (PNHF). «Ces réfugiés affirment qu’ils étaient dans les camp de Katanda. Ils ont vu quatre camions des agents de l’immigration.

Les responsables de l’immigration leur ont dit qu’ils voulaient leur changer de camps. Les gens se sont précipités pour monter dans les camions. Finalement, ces véhicules ont changé de direction jusqu’à la frontière de Kamako.

Nous avons accueilli autour de 769 compatriotes : les enfants, les femmes et les hommes», a détaillé Christian Mabedi, chef de poste de PNHF. Depuis que les violences ont émaillé l’espace Kasaï, un déplacement massif de la population civile vers l’Angola a été observé. Les organisations internationales ont comptabilisés jusqu’à plus d’un million de personnes.