Par Roberto Tshahe

Suite à la reconnaissance de l’unicité du parti politique UNAFEC par le Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), le président de ce parti, Gabriel Kyungu, au cours d’un échange avec les sympathisants réuni en son siège de Lubumbashi, jeudi 22 mars, a salué cette décision qu’il considère comme étant « une mesure de décrispation ».

« Nous saluons cette première mesure que nous voulons étendre à toutes les formations politiques notamment nos amis de MSR. Sinon vous constatez la joie de la population », a déclaré Gabriel Kyungu.

De poursuivre, « Ça entre dans le cadre des mesures de décrispation. Ça a été discuté abondamment et ça a été consigné dans l’Accord de la Saint-Sylvestre. Donc quoi de plus normal, c’est des signaux nécessaires pour que nous puissions aller aux élections en paix, des élections honnêtes. Maintenant nous attendons la libération des prisonniers politiques, nous attendons le retour impatiemment de Moïse Katumbi au pays parce qu’il est notre joker pour la candidature à la présidence de la République ».