Par Tony-Antoine

Ces derniers jours, l’Association congolaise d’accès à la justice (Acaj) s’est illustrée par de communiqués virulents contre certains dossiers judiciaires. Ce lundi 05 février dans une conférence de presse, le ministre congolais de la justice Alexis Thambwe Mwamba a remis en cause la crédibilité de cette organisation. « Acaj, j’ai vu plusieurs communiqués de sa part. À force d’aller dans l’exagération, finalement cette Ong devient de moins à moins crédible », a largué le ministre congolais devant un parterre de journalistes.

La même journée, tôt dans la matinée, Acaj a rendu public un communiqué dans lequel il accusait les services congolais de renseignement « d’obstruction à l’exécution de la liberté provisoire » de l’opposant congolais Gecoco Mulumba, qui aurait été décision prise par le Parquet de général de Kinshasa/Gombe. Alexis Thambwe Mwamba dit ne pas connaitre ladite décision : « moi, je n’ai pas d’autre document que le mandat d’arrêt provisoire… S’il y a un autre document, il faut me le faire parvenir ».