Par Tony-Antoine

24 heures après l’intervention du président congolais Joseph Kabila, les acteurs politiques réagissent. Ce samedi 27 janvier, le président de l’Union pour la nation congolaise, Vital Kamerhe, était devant la presse.

« Dans son discours il y a eu un mélimélo…  Tantôt il parle du processus électoral, tantôt il parle de la défense du territoire, tantôt d’un plan de développement à long terme, tantôt des options à lever pour amoindrir le coût des élections… Je n’ai pas compris qui a écrit ce texte du président… Il l’a piégé. Si ce ne sont pas ses idées à lui, il doit pouvoir le sanctionner », a-t-il précisé.

Le président congolais Joseph Kabila, s’est adressé à la presse vendredi 26 janvier au palais de la nation à Kinshasa. Dans son discours, il a indiqué que l’opposition n’avait aucune proposition quant au processus électoral.