Par Grevisse Tekilazaya

L’année 2018 sera soit une victoire de la démocratie soit un tsunami du désespoir. C’est en ces termes que le président du MLC détenu à la Haye a voulu terminer son message de vœux adressé aux Congolais à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Conscient des enjeux majeurs qui se profilent à l’horizon, Jean-Pierre Bemba a déploré la répression de la population par les forces de l’ordre lors des manifestations pacifiques du 31 décembre. Selon lui, les Congolais sont dans leur droit.

« J’exprime mes condoléances aux compatriotes qui ont perdu leurs vies, ou ont subit des violences de l’état le 31 décembre pour avoir simplement exercé leur droit à une manifestation pacifique et leur liberté d’opinion pourtant garantie par la constitution », lit-on dans ce message.

Quant à la publication du calendrier électoral, le leader du MLC « réitère la position de voir les élections être organisées plus tôt que ce que prévoit la CENI »