Par Patrick Félix Abely

De passage à Goma, Maman Sidikou, en fin mandat, s’est entretenu avec le gouverneur de la province du Nord-Kivu. A l’issue de leur rencontre de très courte durée, le désormais ancien patron de la MONUSCO s’est ensuite confié à la presse.

Pour lui, les Congolais doivent se mettre ensemble pour l’organisation des élections crédibles conformément au calendrier publié par la CENI. Cette unité, en encroire ses dires,  va sans nul doute booster le développement non seulement de la RDC, mais également de tout le continent africain.

En terme de son bilan, Maman Sidikou a évoqué la reprise effective de la coopération entre la Monusco et le gouvernement congolais. Celle-ci permettra  la traque des forces négatives. Maman Sidikou devra en principe  céder son fauteuil  d’ici  fin janvier à  la nouvelle  patronne  de la Monusco désignée par le secrétaire général de l’ONU, Antonio  Guteres.