Par CAS-NFO

Dans un point de presse très offensif où les principaux sujets d’actualités de la RDC ont été abordés, le chef de l’Etat congolais s’est vu très inquiet quant aux prises de position de l’église catholique.  D’après lui, les prélats catholiques se mêlent dans les affaires politiques en violation de l’accord-cadre entre le Vatican et la RDC.

«Rendons à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. Quand on essaye de mélanger les deux, c’est dangereux. Le résultat est toujours négatif.Jésus-Christ n’a jamais présidé une Commission électorale» a-t-il révélé à l’assistance.

Depuis la répression violente des manifestants lors de la marche du 31 décembre organisée afin de réclamer le respect intégral de l’accord de la Saint Sylvestre, compromis politique signé sous l’égide des évêques catholiques, les relations entre l’Etat congolais et l’église catholique de la RDC ne sont plus au beau fixe.