Par Grevisse Tekilazaya

Dans une vidéo diffusée à travers les réseaux sociaux, Francine Muyumba, l’actuelle présidente  de l’UPJ dont sa réélection à la tête de cet organe est vivement contestée par la Commission de l’union africaine(CUA), s’en remet à la justice. D’après elle, il s’agit d’une affaire montée de toute pièce par quelques personnes dans la CUA qui, selon ses dires, sont conduites par les candidats malheureux aux élections.

S’agissant du communiqué publié par la commission de l’union africaine qui dit ne plus reconnaître ni la présidente de l’UPJ ni ses membres, Francine Muyumba estime que, cette affaire ne relève pas de la « compétence de la CUA »« Qui conteste n’engage que qui conteste. Vous savez en Afrique, on ne perd jamais. on accepte difficilement la défaite.  Ça s’est passé dans toute transparence. La justice triomphera toujours  contre les injustices », laisse-t-elle entendre.

Et de rajouter « Il y avait ceux là qui avaient leurs candidats préférés dans la commission africaine, malheureusement leurs candidats ont perdu les élections. ils se sont réfugiés à de communiqué au niveau de la commission ».  n’accepte difficilement. les communiqué on passe par des mesures disciplinaires, on écoute des gens ».