Par CAS-INFO 

Les proches de maître Fimin Yangambi, président de l’ONG d’appui aux victimes de la guerre « Paix sur terre », s’inquiètent du silence de la justice dans la poursuite de son dossier. Dans un communiqué publié ce vendredi 29 décembre, l’avocat du détenu  déplore la lenteur dans le traitement de cette affaire.

« Nous comprenons que face à l’éloquence des faits et la vérité de Droit, le Ministère choisisse le silence.  Au de-là  du fait qu’elle renforce notre conviction en la justice, cette attitude conforte également notre détermination à aller jusqu’au bout pour une solution de Droit », reprend le communiqué signé par Maître Jonathan Eloho, avocat-conseil du détenu.

Avocat membre du Conseil de l’ordre du Barreau de Kisangani, maître Firmin Yangambi, a été condamné en octobre 2009 à la peine de mort pour tentative d’organisation de mouvement insurrectionnel et détention illégale d’armes. Un jugement en appel avait réduit cette peine en 20 ans de prison avant que le condamné ne porte l’affaire devant la Cour suprême de justice.