Par CAS-INFO

Le chef de la police de Kinshasa prévient qu’il ne laisserait rien passer qui ne soit pas autorisé par les pouvoirs publics. Interrogé vendredi sur l’insécurité à Kinshasa en cette période de fêtes de fin d’année, le Général Sylvano Kasongo en a profité pour mettre en garde contre la marche projetée par le Comité laïc de l’église catholique ce dimanche 31 décembre.

« Ils ont dit qu’il y aura marche, nous nous dépendons du gouvernement provincial. Si le gouverneur décide qu’il y aura marche, nous allons l’encadrer. S’il décide que la marche est interdite, la marche sera vraiment interdite », a prévenu le patron de la police de la capitale.

À 48 heures de la manifestation, qui s’annonce grandiose, l’inquiétude monte dans le pays. La quasi-totalité des partis de l’opposition a apporté son soutien à l’initiative des catholiques. Les dernières manifestations en RDC se sont souvent soldées par une violente répression. Face à ce nouveau risque de violence, le Rassemblement, principale coalition de l’opposition appelle la communauté internationale, notamment la CPI, à mettre en garde le Pouvoir en place à Kinshasa.