Par KKM

Après la Ceni, c’est le porte parole du Gouvernement qui défend le vice président de la Ceni, Norbert Basengezi à la réunion de Kingakati entre le chef de l’Etat et le bureau politique de la Majorité Présidentielle. Pour le Ministre de la Communication, Lambert Mende aucune disposition de la loi interdit au membre d’une institution d’appui à la démocratie notamment la Ceni ou le CNSA  de prendre part aux activités de son parti politique.

« Je ne connais pas la disposition de la loi qui affirme qu’être désigné dans une institution d’appui à la démocratie que ce soit la Ceni ou le CNSA fait perdre à une personnalité congolaise son appartenance à son regroupement politique d’origine. Ce qu’on demande c’est que les membres qui composent la Ceni ou le CNSA soient désignés conformément à la loi. On peut prendre part à une réunion de son parti ou regroupement pour donner une information. Moi par exemple au sujet de mon parti, on a un membre à la plénière de la Ceni. Et si on a besoin d’une information, on l’invite et il vient. La loi est respectée», a dit Lambert Mende ce mercredi 8 novembre 2017 lors d’une conférence de presse.

Le vice président de la Ceni Norbert Basenge a pris part à mardi 7 novembre à la rencontre entre le chef de l’Etat Joseph Kabila et le bureau politique de la MP. Un acte qui a suscité de l’indignation du coté de l’Opposition, allant jusqu’à remettre en cause l’indépendance de la Ceni.

En réaction, la Ceni a indiquée que M. Basengezi était à l’exercice de ses fonctions. Une version de fait qui peine de convaincre.