Par Grevisse Tekilazaya

Dans un ton quasiment inhabituel, le président du Rassemblement enfonce le clou. « la ville morte » est confirmée  pour ce mercredi 15 novembre, annonce Félix Tshisekedi devant les militants réunis au siège de l’Udps à Kinshasa.

« Nous devons faire barrage à ces individus qui deviennent dangereux pour les générations à venir. Demain le 15 novembre, le Rassemblement soutient l’appel à la ville morte lancé par les mouvements citoyens », a déclaré ce mardi 14 novembre 2017 Félix Tshisekedi, président du Rassemblement.

« Nous informons notre peuple que le mardi 28 novembre prochain, sera organisée une grande marche pacifique mais ferme et déterminée à faire partir le dictateur. Ce sera un grand jour où nous allons montrer au monde entier que les congolais veulent prendre leur destin en main. Ils ont massivement exprimé leur rejet de Joseph Kabila et son régime. Nous allons montrer à la communauté internationale que c’est le peuple qui veut imprimer sa volonté et non pas subir un diktat venu d’ailleurs », a ajouté Félix Tshisekedi.

Par ailleurs, le commandant de la police, Sylvano Kasongo  prévient dans un communiqué  que la police va disperser à partir de ce soir toute sorte de rassemblement d’individus.