Par KKM

« Je suis persuadé que l’impasse actuelle ne peut être résolue que  par des des élections libres et transparentes. Il faut y mettre les moyens mais avant tout rétablir la confiance », a déclaré Didier Reynders en marge de l’inauguration  de la nouvelle chancellerie belge à Kinshasa, au quelle aucun membre du gouvernement a pris part.

Un vrai sabotage, qui a conduit le diplomate a improvisé une visite dans certains quartier populaire de Kinshasa. Qui pour Vital Kamerhe, il s’agit d’un geste qui dénote du « manque de politesse »

Des relations diplomatiques entre la Belgique et la RDC devient qui depuis un certain temps devient très tendu. C’est surtout cette inauguration de ce lundi 27 novembre de la nouvelle ambassade de la Belgique à Kinshasa qui nous en révèle un peu plus.

D’abord, aucun membre du gouvernement a fait le déplacement pour assister cet événement diplomatique important. Pire, le gouverneur de la ville présente sur place, s’est désisté a coupé le ruban symbolique.

Et finalement, une dizaine des personnes ont manifesté devant la nouvelle chancellerie lors de son inauguration au cris de  « Belgique assassin » mais sans être inquiété. Pourtant, les manifestations publiques restent encore interdites dans tout le pays.