Par KKM

Le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Monsieur l’abbé Donatien Nshole s’exprimant ce jeudi 10 novembre, chez nos confrères de Top Congo Fm, a indiqué que les évêques membres de la Commission Episcopale Nationale du Congo ne sont « pas tout à fait satisfaits » de la manière dont l’accord de la Saint-Sylvestre est appliqué.

Par ce fait, la Cenco dit convoquer une session extraordinaire du 22 au 24 novembre, afin de tabler sur cette situation.

« Quand ils se réunissent en session extraordinaire, ça signifie que les choses ne vont pas normalement. Ils vont réfléchir ensemble et peut-être à cette occasion, ils vont donner un avis, une orientation ou un conseil au peuple congolais au nom de qui ils sont en train de s’engager  », a indiqué l’abbé Donatien Nshole, en ajoutant que : « les évêques laissent aux uns et autres le soin d’évaluer objectivement cet accord ».