Par KKM

C’est un dispositif sécuritaire renforcé dans des endroits stratégiques de la ville de Goma. La police et l’armée ont été déployées tôt ce matin du mercredi 15 novembre pour disperser toute manifestation ou tout regroupement public. Dans certains quartiers périphériques, des tirs ont été entendus.

Des jeunes des quartiers Majengo, Keshero et Himbi ont tenté de mettre des barricades sur la voie publique. La police soutenue par l’armée ont dû user des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants. Une dizaine des personnes ont été interpellée. Un bilan provisoire, qui pourrait être revu à la hausse.

La MONUSCO (la Mission de l’ONU pour la stabilisation en RDC) a déployé ses soldats qui patrouillent dans la ville, en vue d’assurer la sécurité des habitants. La population reste terrée chez elle. Les parents n’ont pas envoyé les enfants à l’école. Le transport en commun n’est pas visible.
Le centre commercial reste encore désert.