Par KKM

Trois morts dont un policier, et deux manifestants tués, c’est le bilan des affrontements survenus tôt ce lundi 30 octobre à Goma au Nord-Kivu.

D’après notre correspondant à Goma, les jeunes d’une coalition de l’Opposition étaient nombreux descendus à la rue pour demander le départ de Joseph Kabila au pouvoir avant le 31 décembre prochain.

La police est intervenue et attirée à balle réelle sur les manifestants. Deux jeunes manifestants sont tombés sur place, les autres grièvement blessé ont été acheminé dans des centres  de santés le plus proche.

Les activités sont restées paralysées à travers toute la ville de Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu. La police est déployée dans les endroits stratégiques du centre-ville. La présence de plusieurs manifestants est remarquée dans les quartiers Katindo, Majengo, Ndosho et Kobweti-ville. Jusque là les tirs continuent toujours bien qu’il y a déploiement des agents de l’ordre.