Par CAS-INFO

Le camp Kabila ne digère pas la récente sortie de sept sénateurs démocrates américains. Après Patrick Nkanga, le porte-parole de la majorité présidentielle monte en scène. Dans une interview accordée à CAS-INFO ce vendredi 6 octobre, André Alain Atundu dénonce l’atteinte à la souveraineté nationale.

« C’est sont des tentatives pour faire pression sur les autorités nationales afin qu’ils abandonnent la souveraineté du pays. Le président de la République, dans la constitution est garant de la souveraineté de la République. Il saura par tous les moyens des droits, défendre la souveraineté de notre peuple. », a-t-il déclaré

Les sept sénateurs démocrates avaient adressé une correspondance à Donald Trump. Objectif, presser le président américain  d’utiliser, tous les outils disponibles pour faire face à la crise politique, sécuritaire et humanitaire de plus en plus inquiétante en RDC. Mais depuis lors, pas de réaction du coté de la Maison Blanche.

Sans doute, le républicain Donald Trump pourrait réagir qu’après la visite de l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, Nikki Haley attendu à Kinshasa ce 21 octobre.