Par DMB

L’appel est lancé dans un message lu ce lundi à la presse par la secrétaire générale du MLC, Ève Bazaïba, entourée du président de l’UNC Vital Kamerhe et de Christian Mwando, du G7. Dans ce qui ressemble bien à un début de formation d’un front commun de l’Opposition.


Kamerhe et Mwando aux côtés de Bazaïba ce lundi 30/10/17

Dans son message, l’ancien vice-président, Jean Pierre Bemba, appelle tous les Congolais de réunir leurs forces, idées et ressources dans tout le pays, du Nord et du Sud, de l’Est comme de l’Ouest, dans une « grande » coalition des forces sociales et de responsables politiques « afin de revendiquer une alternance démocratique dans notre pays ».

« Le cycle électoral tel que prévu par notre constitution et nos lois fixait les élections au 31 décembre 2016. Force est de constater que le pouvoir en place s’est organisé pour que les élections n’aient pas lieu », accuse le patron du MLC, qui ajoute qu’à deux mois du 31 décembre 2017, l’autre échéance fixée par l’accord de la Saint Sylvestre, « ces élections ressemblent de plus en plus à une illusion », déplore le « Chairman » non sans accuser la CENI de faire obstacle au processus électoral par des manoeuvres, « au profit d’un groupe de personnes ».

Pour toutes ces raisons, Jean Pierre Bemba appelle à la mobilisation. « La coalition de forces politiques et sociales que j’appelle de mes vœux ne devra pas servir d’ambitions personnelles et de calculs politiciens individuels, mais devrait plutôt être une mobilisation nationale pour défendre la Constitution de la république et les acquis de la démocratie ».