Par CAS-INFO

On la connait courageuse sur la scène politique congolaise. Mais personne ne l’avait imaginée pousser les limites de son audace jusqu’à « bousculer » le protocole de l’hôte de luxe que vient de recevoir la RDC.

La scène se déroule au Fleuve Hôtel de Kinshasa où Nikki Haley déjeunait vendredi avant son marathon politique avec la classe politique. Elle vient juste de terminer de manger et s’apprête à sortir de l’hôtel lorsqu’une femme en larmes surgit, fend la sécurité et l’interpelle. Le son de la vidéo amateur est inaudible. Mais cette femme, cheveu teinté en blanc, est bien Bernadette Tokwaulu, ancienne cadre du pouvoir, passée dans l’Opposition. Elle demande à l’envoyée de Donald Trump de tout faire pour mettre fin aux souffrances des Congolais.


Nikki Haley qui venait elle-même de verser des larmes au Nord Kivu auprès des femmes victimes des viols, se retrouvait en face d’autres larmes, savamment orchestrées, d’une politique rompue. Sacrée Tokwaulu !

Quelques instants plus tard, l’ancienne ADG de la SNEL tweetait, un carton floqué « Stop Kabila » en appui : « merci Mme Nikki Haley de vous être arrêtée pour prendre mon message, de m’écouter et de me parler ce matin. Beaucoup d’émotion pour moi ».