Par KKM

La police a réprimé violemment des jeunes manifestants qui étaient dans les rues de Goma, ce lundi 30 octobre pour réclamer le départ du président de la République Joseph Kabila avant le 31 décembre prochain. Une action directement condamnée par l’ancien ministre du Plan.

« Voilà, le vrai visage de nouveaux membres du Conseil des droits de l’homme! Kabila doit se résoudre à partir pour s’épargner le sort qu’il fait endurer aux Congolais ! », a déclaré Olivier Kamitatu, vice-président du G7.

Une réaction, sinon un rappel à l’ordre, lancé par Kamitatu, aux autorités de Kinshasa, sur les répressions policières à l’égard des civiles en rapport avec la manifestation meurtrière de ce lundi 30 octobre à Goma dans la province du Nord-Kivu.