Par CAS-INFO

C’est un marathon auquel s’est engagé ce vendredi l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, qui termine sa visite en RDC. Nikki Haley qui doit rencontrer le chef de l’État cet après-midi échange d’abord avec différentes parties impliquées dans la crise politique.

Étape cruciale ce matin, la Cenco, qui n’est rien d’autres que la médiatrice de l’accord de la Saint Sylvestre, sur lequel reposent les institutions en place dans le pays. Un entretien qualifié de « fructueux » par les évêques catholiques.

« Les aspirations du peuple sont connues et nous les avons rappelées », indique-t-on du côté de l’épiscopat, qui assure qu’il s’agit des élections, de la liberté et des conditions sociales. « Nous lui avons dit que les élections que le peuple congolais attend les élections dans les meilleurs délais », ajoute à CAS-INFO, l’Abbé Nshole, porte-parole de la Cenco.

Nikki Haley qui a déjà rencontré la Ceni doit faire le tour de la classe politique.