Par Dony Mukoko

En marge de la 72è session de l’Assemblée Générale de l’ONU qui se tient à New York, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) a adressé un mémorandum aux membres des Nations Unies. Ce document porte sur la période de la transition en RDC en cas de la non-organisation des élections au 31 décembre 2017. Le parti du feu Etienne Tshisekedi décédé depuis le 1er février à Bruxelles a proposé des élections au premier trimestre de l’année prochaine, après la mise en place d’une transition sans le président Kabila.

Cette proposition est une pullule amère qui ne passe pas sur la gorge de la Majorité présidentielle. Contacté par CAS-INFO, le porte-parole de la famille politique du chef de l’Etat estime que ces propositions ne cadrent pas avec l’accord de la Saint Sylvestre. « Ces sont des propositions des gens qui ne sont pas dans la logique de l’accord de la Saint Sylvestre, ces sont des propositions des gens qui ne croient pas à notre démocratie », a-t-il déclaré.

Selon l’accord de la CENCO, les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales devraient être organisées en décembre 2017. La CENI institution d’appui à la démocratie compétente d’organiser lesdites élections a émit déjà depuis juillet les hypothèses sur le report sine die. Cette proposition de l’UDPS revient sur l’accord de la Cité de l’Union Africaine facilité par le togolais Edem Kodjo.